La soprano ANNA PROHASKA enflamme le baroque !

Publié le 30/05/2016

Pour son premier enregistrement chez ALPHA, la soprano ANNA PROHASKA enflamme le baroque !

Le label Alpha Classics a la joie d’annoncer qu’il va enregistrer plusieurs programmes dans les années à venir avec la grande soprano allemande ANNA PROHASKA. Artiste très précoce, Anna Prohaska est l’une des chanteuses les plus aimées en Allemagne et sa carrière l’a déjà emmenée sur toutes les scènes d’opéras du monde entier de la Scala à Covent Garden, en passant par Aix-en-Provence ou Salzbourg et avec les chefs les plus renommés de la planète.

Ce premier récital réunit deux magnifiques reines d’Afrique - Didon & Cléopâtre - et les suit dans toute l’Europe pendant le premier siècle de l’opéra, des années 1640 à 1740. Un feu d’artifice d’airs tour à tour virtuoses et tragiques, composés par les plus grandes personnalités baroques (Cavalli, Haendel, Purcell, Hasse) et des compositeurs à découvrir comme Sartorio, Graupner ou le Vénitien Castrovillari. Pour ce programme construit comme une tragédie autour des Reines d’Egypte et de Carthage qu’Anna Prohaska incarne avec la passion et la ferveur qui ont fait sa réputation, elle est accompagnée par la fine fleur des ensembles baroques, Il Giardino Armonico ; sous l’impulsion de son chef (et aussi époustouflant flutiste dans quelques airs) Giovanni Antonini, ils nous tiennent en haleine d’un bout à l’autre du voyage.

Par cette signature, Alpha Classics, label du groupe Outhere Music, confirme deux de ses priorités :

Développer les projets vocaux, récitals de chanteurs, intégrales d’opéras en CD ou en DVD : Après Véronique Gens, Georg Nigl, Rupert Charlesworth, Anna Prohaska et les DVD avec William Christie, Christophe Rousset, Hervé Niquet ou John Eliot Gardiner, d’autres signatures importantes seront bientôt annoncées.
S’implanter fortement en Allemagne : Outhere a ouvert en 2015 un bureau à Cologne pour accompagner ses sorties en Allemagne et va produire de plus en plus d’artistes et d’orchestres locaux. En témoignent les projets avec l’Orchestre Symphonique de la NDR (récemment rebaptisé NDR ELBPhilharmonie Orchestra) et son nouveau chef Krzysztof Urbanski, la signature de jeunes talents comme le violoniste Tobias Feldmann ou la violoncelliste Marie Elisabeth Hecker.