• Vincent Dumestre

Fondateur et directeur artistique du Poème Harmonique, Vincent Dumestre explore avec son ensemble le répertoire vocal et instrumental du XVIIe et du début du XVIIIe siècles. Entouré d’une troupe d’artistes fidélisés, il s’attache également à faire revivre les arts scéniques baroques, favorisant ainsi dans nombre de ses projets la rencontre entre les disciplines artistiques.

Vincent Dumestre est né en mai 1968. Après des études d’histoire de l’art à l’Ecole du Louvre et de guitare classique à l’Ecole Normale de Musique de Paris, il se consacre à la musique pour luth, guitare baroque et théorbe qu’il étudie lors de stages avec Hopkinson Smith, Eugène Ferré, au CRR de Toulouse avec Rolf Lislevand, et au CRR de Boulogne dans la classe de basse continue, où il obtient son diplôme supérieur à l’unanimité. Il participe dès lors à de nombreux concerts, notamment avec les ensembles Ricercar Consort, La Simphonie du Marais, Le Concert des Nations, La Grande Ecurie et la Chambre du Roy, Akademia, le Centre de Musique Baroque de Versailles, avec lesquels il a réalisé une trentaine d’enregistrements pour les firmes Erato, Auvidis, Virgin, Ricercar, Verany, Naxos, Empreinte Digitale, Fnac Musique.

C’est en 1998 qu’il fonde le Poème Harmonique – compagnie musicale spécialisée dans le répertoire baroque - dont il définit les orientations artistiques et assure la direction. Dès ses premières productions, l’ensemble est immédiatement remarqué, et la revue Diapason élit Vincent Dumestre « jeune talent de l’année 1999 » pour le travail qu’il effectue au sein du Poème Harmonique. Ses enregistrements, parus sous le label Alpha, reçoivent les meilleures récompenses de la presse : Diapason d’Or de l’année, Choc du Monde de la Musique de l’année, Recommandé par Classica, Répertoire, Opéra International, Télérama etc.

Si son parcours artistique se confond alors essentiellement avec celui de l’ensemble qu’il anime, on notera la place tout à fait singulière occupée de ce fait par Vincent Dumestre sur la scène baroque internationale. Seul musicien à diriger une compagnie directement impliquée dans la production de spectacles scéniques de grandes dimensions (Le Bourgeois Gentilhomme en 2004, Le Carnaval Baroque en 2006, Cadmus et Hermione en 2008, Egisto en 2012), il contribue ainsi à une nouvelle perception des rapports entre musique et théâtre. Cette approche artistique suscite un immense engouement tant de la part des critiques, avec d’innombrables récompenses en France comme à l’étranger, que du public, plus de 120.000 spectateurs ayant vu ces spectacles, dont les DVD se vendent par dizaines de milliers. Le même esprit d’innovation se retrouve dans les programmes de chambre auxquels Vincent Dumestre continue à prendre part comme instrumentiste avec ses chanteurs et musiciens. Ce versant de son travail reste fondamental pour lui, même si l’évolution du Poème Harmonique l’amène à développer son activité de chef d’orchestre.

Ces quatre dernières années, la renommée de Vincent Dumestre et du Poème Harmonique a connu un développement spectaculaire, les productions scéniques et concerts de l’ensemble étant désormais accueillis par les programmateurs les plus prestigieux en France et à l’étranger. Citons parmi ces partenaires privilégiés : l’Opéra Comique, le Théâtre des Champs-Elysées et la Cité de la Musique à Paris, l’Opéra de Rouen Haute-Normandie, le festival Automne en Normandie, le Théâtre de Caen, l’Opéra Royal de Versailles, le Festival de Saint-Denis, l’Abbaye de Royaumont, les festivals d’Ambronay, de Beaune et de Sablé, le Grand Théâtre de Luxembourg, le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, les BBC Proms de Londres, le Konzerthaus de Vienne, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Festival d’Utrecht, les festivals internationaux de Grenade et Saint-Jacques de Compostelle, le Teatro Canal de Madrid, l’Academia Santa Cecilia de Rome, le Teatro San Carlo de Naples, la Philharmonie de Cologne, les festivals de musique ancienne de Potsdam et Regensburg, le Théâtre National de Prague, le Palais des Arts de Budapest, le festival Mysteria Paschalia de Cracovie, la Philharmonie de Saint-Pétersbourg, la Columbia University de New York, le festival de musique ancienne de Boston, le festival Cal Performances de San Francisco, le festival de Campos do Jordao à Sao Paulo, le Oji Hall de Tokyo, le Forbidden City Hall de Pékin et le Concert Hall de Shanghai.