• Edding Quartet

Formé en 2007, le Quatuor Edding fait partie aujourd’hui des ensembles de référence dans l’interprétation du répertoire classique et romantique pour quatuor à cordes, ayant conquis le public notamment par son son unique sur instruments d’époque.

En plus du répertoire pour quatuor, Edding s’est largement investi dans des formations plus larges de musique de chambre, jouant régulièrement en quintette, notamment avec les pianistes Bertrand Chamayou, Alain Planès, Boyan Vodenitcharov ou encore le violoncelliste Andreas Brantelid. Mais surtout, il a fondé aux côtés de la clarinettiste Nicola Boud, du bassoniste Julien Debordes, du corniste Nicolas Chedmail et du contrebassiste Damien Guffroy, l’ensemble Northernlight, explorant les chefsd’œuvre du répertoire classique et romantique pour cordes et vents.

Enregistrant pour le label Phi depuis 2014, le premier volet de cette collaboration a été consacré au Grand Octuor en Fa Majeur D 803 et au Quartettsatz en do mineur D 703 de F. Schubert. Le quatuor a donc choisi de se concentrer sur un répertoire plus tardif, incluant Schubert, Brahms, Mendelssohn, mais surtout axé sur les derniers quatuors de Beethoven. Cet ambitieux projet prend forme ici, avec le Quatuor op. 130 et son emblématique Grosse Fuge op. 133, pour la première fois enregistrée sur instruments d’époque.