ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées

Forts du succès des deux premiers opus de leur cycle consacré aux sonates pour violon et piano de Beethoven (Alpha 240, Diapason d’or de l’année, et Alpha 407), Lorenzo Gatto et Julien Libeer terminent ici cette intégrale en enregistrant quatre sonates. Composées entre 1797 et 1801, ces sonates sont dédiées à l’empereur Alexandre Ier de Russie, sauf la Sonate n° 3, que Beethoven dédie à son maître, Antonio Salieri. Le sens de la mélodie et du tempo des deux artistes  fait merveille dans ces pages qu’ils ont enregistrées dans le cadre idéal de la Salle de Musique de La Chaux de Fonds en Suisse et du Studio Flagey de Bruxelles.

Le choix de France Musique award Choc Classica award

« Gatto et Libeer incarnent un Beethoven d’une grande finesse, plus imprévisible et frémissant (début de la sonate « Le printemps ». Cette intégrale est majeure. »
Le Devoir
« Entendre autrement, et faire entendre tout un nouveau monde, c’est bien ce à quoi Julien Liebeer et Lorenzo Gatto parviennent, éclairant avec un lyrisme déchirant ces pages sublimes d’un musicien perdu qui concentre son art, l’exauce en quelque sorte vers une dimension spirituelle. »
Arta'Mag, 20/11/2019
« Avec un éloquence équilibrée qui ne cède à aucune tentation narcissique, violon et piano font jeu égal, usant de timbres raffin és, rivalisant d'élégance, d'énergie comme de fraîcheur. »
Diapason, 2020/01
« Entre ciel et terre, le pianiste et le violoniste poursuivent le dialogue dont ils n’ont à aucun moment perdu le fil, toujours attentifs aux rapports changeants (dominé/dominateur) qu’entretiennent les deux instruments d’une Sonate (ou même d’un mouvement) à l’autre. Une prouesse à laquelle de plus célèbres duos ne sont pas toujours parvenus. »
Musikzen, 02/12/2019