Le présent enregistrement constitue plus que juste une nouvelle version des Vêpres. Il représente le premier enregistrement de la version alternative sans instruments concertants que le compositeur propose dans sa partition. Cette lecture révèle en filigrane la matrice de l’œuvre que nous connaissons tous, la version originelle à laquelle Monteverdi ajoute des parties instrumentales concertantes pour des représentations plus exubérantes. En respectant la structure de l'office des vêpres, Ludus Modalis a encadré les psaumes par les antiennes correspondant à une cérémonie mariale. Cette interprétation est marquée par la tradition de la Renaissance. Elle met en perspective l’œuvre dans un monde musical à la charnière entre prima et seconda prattica, en équilibre entre les acquis de la tradition et les apports de la modernité.