Toccatas BWV 910-916 - Blandine Rannou
"Après deux enregistrements consacrés à la musique de Bach dans sa forme "chorégraphique" (suites françaises et anglaises), j'ai voulu m'attacher à une autre forme: la toccata. Loin cette fois de la structure en deux parties avec reprises, liée intimement dans sa forme au geste de la danse, l'expression passe ici par un chemin plus libre:
Bach- et ses prédécesseurs avant lui- explore avec "fantaisie" et majesté les différents visages que peut prendre le plaisir de toucher le clavier; virtuosité hors d'un tactus précis, polyphonie stricte, fugues éclatantes, adagios ornés, récitatif... se succèdent en sections différenciées mais dans une architecture globale clairement et magistralement conçue. Je me plais à rechercher ici le Bach organiste: ampleur sonore, jeux de registrations, échos de basses de 16 pieds, perspective sonore "en relief"; nous avons d'ailleurs travaillé la prise de son en ce sens avec Franck Jaffrès; la fantaisie jaillissante et ludique de la toccata, dans l'expression majestueuse et souveraine de l'orgue..." Blandine Rannou, « La grande unité de style des toccatas (à l'exception de la toccata BWV916) permet pourtant de les considérer comme un corpus homogène qui traduit avec éloquence l'attachement qu'éprouva le jeune Bach pour la tradition contrapuntique de l'Allemagne du Nord...Bach assume une certaine forme d'archaïsme dans ses toccatas, mais au profit d'une inventivité impressionnante, qui dépasse largement la maîtrise d'écriture de ceux qui l'avaient précédé » Emmanuel Hondré.