Pour ce premier enregistrement, Andrea Buccarella  parcourt l’histoire de la forme la plus emblématique de la musique baroque depuis son apparition en Italie à la fin du XVIe siècle jusqu’à son apothéose avec Johann Sebastian Bach : la Toccata.  Par son inventivité, sa liberté formelle, ses effets contrastés de virtuosité et d’émotion, la toccata italienne – dont le nom provient sans doute du verbe toccare (toucher) – ouvre bien les portes au stylus fantasticus qui va régner en Allemagne à la fin du XVIIe siècle. Afin de donner à chaque période sa sonorité optimale, ce sont des copies de quatre instruments différents qui seront utilisés : deux clavecins italiens, un flamand et un allemand qui, par leur date et leur type de facture, illustrent les grandes étapes de la facture de l’époque baroque.