Le 23 mars 1783 a lieu à Vienne un important concert qui a joué un rôle considérable dans la réputation de Mozart dans la capitale impériale où il réside depuis 1781. Il est évident que Mozart veut se faire entendre à la fois dans ce qu’il a composé avant 1781, mais aussi dans ses œuvres les plus récentes. Au répertoire de Salzbourg, il emprunte la Symphonie Haffner. Il y ajoute aussi le long mouvement concertant pour instruments à vent de la Posthorn Serenade. On y trouve deux concertos pour piano (un de Salzbourg, et le dernier en date, composé sans doute pour la circonstance), plusieurs airs extraits d’opéras anciens (Lucio Silla, Idomeneo) ou à nouveau, récemment écrits. S’il joue ses concertos, il improvise aussi des variations de piano et même une fugue (parce que l’empereur insistait)… Un concert historique à redécouvrir, comme si on y était !