ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées. Les envois à destination du Royaume-Uni peuvent prendre entre 2 et 3 semaines.

Premier volet d’une nouvelle série Fuga Libera élaborée avec les maîtres du Conservatoire Royal Flamand de Bruxelles, ce CD confié à l’expertise de Luc Bergé nous présente deux oeuvres de musique de chambre considérables ; elles sont exécutées en octuor et sextuor de cors historiques par notre extraordinaire spécialiste du cor ancien – soliste de l’Orchestre des Champs Elysées – et sept de ses disciples.

L’Octuor pour Huit Cors Chromatiques de Léon Dubois (1859-1935) ressuscite la figure d’un directeur du Conservatoire de Bruxelles qui fut aussi un très fin – et très wagnérien – compositeur « fin de siècle ». Il est exécuté sur huit cors historiques issus des ateliers Van Cauwelaert, le principal concurrent à Bruxelles du célèbre Mahillon, fournisseur attitré de Wagner. Ces cors de deux types – « liégeois » et « gantois » (!) ont une esthétique à mi-chemin entre cors français et allemand, si différenciés à l’époque. Quant au Grand Octuor pour six Cors et deux Trombones de Martin-Joseph Mengal (1784-1851), on doit cette oeuvre écrite entre 1817 et 1820 et riches de six mouvements, au futur premier directeur du Conservatoire Royal de Gand. À l’époque Mengal était encore à Paris, dans la classe d’Antonin

Reicha, avec le célèbre Dauprat qui l’admirait beaucoup. L’Octuor est naturellement exécuté sur six « cors d’orchestre » historique de modèle français.