ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées. Les envois à destination du Royaume-Uni peuvent prendre entre 2 et 3 semaines.

À la tête de l’Orchestre National de Lille depuis 2016, Alexandre Bloch a choisi de consacrer toute une saison de concerts aux symphonies de Mahler, dont la 7e (1904-1905) est la plus rarement enregistrée. Un traitement injuste car cette œuvre surnommée a posteriori « Le Chant de la Nuit » témoigne tout autant que les autres symphonies de la grandiloquence métaphysique qui habitait le compositeur autrichien lors de sa gestation. De l’Adagio lugubre du premier mouvement au tonitruant Rondo clôturant la pièce, Alexandre Bloch et son orchestre parviennent à nous faire passer de l’angoisse du crépuscule aux extases de l’aurore.

Le choix de France Musique award

« Quel bonheur de réentendre l'Orchestre national de Lille en d'aussi bonnes mains ! Déjà remarqué pour sa direction animée du dernier opéra de Benjamin à Lyon, Alexandre Bloch, le successeur de Casadesus, signe d'emblée une impressionnante 7e de Mahler. Et le résultat est enthousiasmant : parcourus d'un réel souffle, les mouvements extrêmes sont percutants à souhait tout en gardant une grande lisibilité de la texture sonore. On apprécie le climat d'étrangeté des « Nachtmusik » et les relents viennois du scherzo. Chapeau ! »
MAD Le Soir - 3 étoiles