« Les quatre symphonies de Brahms sont au coeur de notre patrimoine musical au même titre que les Vêpres de Monteverdi, les Suites pour violoncelle de Bach ou les Variations Diabelli de Beethoven. À l’occasion des vingt-cinq ans de l’Orchestre des Champs Elysées et demi-centenaire (!) du Collegium Vocale de Gand, nous avons conçu le projet de les enregistrer en regard avec des oeuvres chorales majeures d’un compositeur dont le monde instrumental et vocal est en essence inextricable.

Johannes Brahms était avant tout chanteur dans l’âme. Son oeuvre toute entière est sous-tendue de poésie et de texte, voire même de rhétorique, dans le prolongement organique de la musique ancienne, notamment celle de Schütz et Bach, qu’il connaissait à fond, et qu’il entendait continuer au grand dam des modernistes de son temps. Au vingtième siècle, le monde orchestral et celui de la voix ont souvent pris des chemins différents. Tout au contraire, la trajectoire de l’Orchestre des Champs Elysées et celle du Collegium Vocale ont été intimement liées. Tout d’abord, cette complémentarité musicale a permis de produire et d’enregistrer dans une esthétique commune profonde bon nombre de chefs-d’oeuvre du répertoire. Mais, surtout, à travers un travail en commun assidu, le choeur du Collegium Vocale s’est appliqué à intégrer dans son approche une précision verticale, rythmique, et une intonation précise non tempérée, parmi les vertus auxquelles aspire l’orchestre, tandis que la prépondérance du texte, le phrasé, l’articulation voire même la prononciation ont marqué profondément le discours de l’orchestre, jusqu’au coeur de sa technique instrumentale.

Ce sont les bases d’un travail que nous rêvons de continuer dans le demi-siècle qui suit. »

Philippe Herreweghe

Ce disque, enregistré sur instruments d’époque par Philippe Herreweghe dirigeant d’une main de maître ces oeuvres magistrales, paraît à l’occasion d’un double anniversaire : en prélude aux 70 ans du chef gantois, il célèbre en même temps les 25 ans de l’un de ses ensembles fétiches : l’Orchestre des Champs-Élysées.