ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées

Après le succès retentissant du volume 1 (Gramophone Editor’s Choice, Preis der Deutschen Schallplattenkritik, Diapason d’Or, Choc Classica, FFFF Télérama), l’intégrale des symphonies de Sibelius se poursuit avec l’orchestre symphonique de Göteborg et Santtu-Matias Rouvali, alors que sa carrière de chef explose et qu’il vient d’être nommé à la tête du Philharmonia Orchestra à Londres. Au tournant du XXe siècle, alors que la Finlande a du mal à s’affranchir du règne russe, les Sibelius affrontent plusieurs difficultés familiales dont la perte d’une de leurs filles, Kirsti, emportée par la fièvre typhoïde. La deuxième symphonie, écrite dans la tonalité brillante de ré majeur, semble marquée par les événements de la vie privée du compositeur, mais beaucoup de ses contemporains y voient malgré tout un manifeste politique ! En 1898, Sibelius compose la musique de scène de la pièce d’Adolf Paul, Le Roi Christian II, histoire de la chute du roi de Scandinavie (Danemark, Suède et Norvège) au XVIe siècle. La suite qui en est tirée fut jouée avec succès dans plusieurs villes d’Europe.

Choc Classica award

« Aussi n'hésite-t-il pas à aviver les arêtes qui parcourent ces symphonies, à souligner l'écriture granitique de Sibelius, par blocs qui s'opposent violemment, sans transition. Comme si la nature, dans sa rude majesté, s'emparait du vaillant Orchestre symphonique de Göteborg (Suède) pour exalter l'inflexible rigueur des éléments. - Philippe Venturini »
Les Echos
« Rouvali offre une conception très contrastée et colorée, « ultra-romantique » pour tout dire. Du grand et beau spectacle. Stéphane Friédérich »
ResMusica
« On ne saurait dire que la présente version de la Deuxième est la meilleure de toutes (il en existe plusieurs dizaines), mais elle est de celles qui s'imposent en priorité, en particulier parmi les plus récentes. Marc Vignal »
Musikzen
« Ne manquez pas le dernier enregistrement du tout jeune chef Santtu-Matias Rouvali […] avec une interprétation formidablement personnelle de la 2e Symphonie (Alpha), toujours avec le superbe Orchestre de Göteborg. Décapant, il tourne le dos au cliché romantique et met en lumière la fascinante modernité de cette musique qui ne ressemble qu'à elle-même. Christian Merlin »
Le Figaro
« Cette version presque chambriste remanie tout ce qu'on savait de la symphonie la plus célé­brée de Sibelius. Une secousse prodigieuse. »
La Tribune de Genève