Le pianiste russe Yury Martynov propose ici le deuxième volume de l’intégrale qu’il a entreprise du cycle des symphonies de Beethoven, transcrit pour le piano par Franz Liszt. Tant pour le pianiste qui la réalise que pour celui qui l’écoute, cette intégrale constitue une véritable aventure, menée au travers du génie créatif de Beethoven, de la vision inspirée qu’avait de ces œuvres le compositeur autant que pianiste Franz Liszt, et d’un piano disposant des mêmes ressources sonores que celui dont disposait Liszt lui-même.

Voici ce que ce dernier disait du piano en tant qu’instrument de transcription :

« Dans l’espace de ses sept octaves, le piano peut produire, à peu d’exceptions près, tous les traits, toutes les combinaisons, toutes les figures de la composition la plus savante, et ne laisse à l’orchestre d’autres supériorités que celles de la diversité des timbres et des effets de masse. » (Franz Liszt).

Pour ces deux symphonies, Yury Martynov a choisi le même piano Erard de 1837 que pour l’enregistrement du premier volume. Rappelons que le premier volume – symphonies n°6 et 2 / ZZT 301 – avait reçu un accueil particulièrement chaleureux (Choc de Classica – Mai 2012).

5 Diapason award Choc Classica award Choc Classica 2013 award