ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées

Le deuxième album de Thomas Søndergård en tant que directeur musical du Royal Scottish National Orchestra est aussi son premier enregistrement dans le répertoire de la symphonie avec cet orchestre. Søndergård dirige un programme entièrement consacré à Prokofiev, juxtaposant deux symphonies: la Symphonie n° 1 «Classique» en ré majeur et la Symphonie n° 5 en si bémol mineur. Prokofiev se plaît à rendre hommage à Haydn dans son chef-d’œuvre néoclassique; ses mélodies pleines de caractère, de fraîcheur et par-dessus tout de joie de vivre ont rendu l’œuvre durablement populaire. Une représentation au cours de la saison 2018-2019 a été récompensée de cinq étoiles par The Scotsman («la qualité de détail de cette prestation était époustouflante»). La Symphonie n° 5, pour sa part, a été forgée dans les flammes de la guerre et est dédiée, selon le compositeur, «à la grandeur de l’esprit humain». Après un autre concert, The Herald a commenté: «[Søndergård] est le chef le plus énergique et passionné qui soit, et il a tiré une prestation de l’orchestre à sa mesure.» Depuis 2016, Prokofiev est au cœur du travail de Søndergård, qui a annoncé son intention d’achever un cycle symphonique sur quatre saisons avec son orchestre.

« On admire donc la mise en place, la virtuosité pétillante du Finale bien pimenté. Stéphane Friédérich »
ResMusica
« beau travail au demeurant, avec les mêmes qualités et les mêmes handicaps que l'album Richard Strauss […] direction analytique mais non dénuée de flamme, orchestre de qualité […] François Lafon »
Musikzen
« Ces enregistrements gardent une très grande pertinence musicale. Christophe Huss »
Diapason