« Nous aimons, lorsque nous abordons un compositeur, nous plonger dans ses œuvres de jeunesse, afin de comprendre l’évolution de l'homme derrière la partition.
C'est tout naturellement qu'est venue l'idée de coupler au disque un quatuor de jeunesse, le 10ème, composé à 16 ans, avec le chef-d'œuvre du Schubert mûr que constitue le 14ème, "La Jeune Fille et la Mort". Comme avec Mozart lors de notre premier enregistrement, nous voulions proposer deux atmosphères différentes pour deux quatuors d'un même auteur.
Ce voyage dans le temps apporte un autre éclairage sur ses pages plus tardives, car aller à la rencontre du jeune Franz Schubert, c'est bien sûr approfondir notre connaissance de son langage, mais cela nous permet également d’affiner notre appropriation du style, du son et de l’articulation spécifiques à ce compositeur.
Dans le 10ème quatuor, nous avons cherché la pureté dans le jeu, un son cristallin où la musique se déroule de la manière la plus fluide et naturelle, avec à l'esprit l’intimité du salon familial pour lequel étaient écrites ces pages.
Dans le 14ème, plus tourmenté, plus brusque, plus intense, nous essayons de rendre hommage à la dimension symphonique de l’œuvre, et à ses aspérités les plus sombres et violentes.
Deux visages pour un seul homme, un Schubert Clair et Obscur. » Quatuor Van Kuijk
 

Le choix de France Musique award