Voici enfin rééditée l’oeuvre la plus célèbre de Biber, connue aujourd’hui sous le nom de Sonates du Mystère ou du Rosaire, dans cette version très personnelle et dramatique enregistrée dans la belle acoustique de l’église paroissiale de Hallstatt (Autriche), lieu de naissance de Gunar Letzbor. Jouant sur deux instruments différents, celui-ci nous emmène en voyage à travers les « mystères » ou les événements de la vie de la Vierge Marie, accompagné par une basse continue étoffée (clavecin, orgue, luth, archiluth, deux basses de viole et contrebasse). Les différentes combinaisons d’instruments viennent rehausser les atmosphères du cycle.

Klara 10 award