ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées

On connaît bien mal la musique instrumentale de Marc-Antoine Charpentier. Une grande partie de ce répertoire est constitué de pièces destinées à la liturgie, la plus célèbre étant la Messe pour les Instruments au lieu des orgues qui fut déjà enregistrée par La Fenice et Jean Tubéry pour Ricercar (RIC 245). C’est vers 1685, époque à laquelle quelques cénacles privés font connaissance avec les sonates italiennes, que Charpentier écrit la Sonate à huit. Cette rélélation, il la découvre en même temps que François Couperin qui se lance également à la composition de sonates dans ce style, ce que LES DOMINOS ont magnifiquement enregistré l’année passée (RIC 330), un disque salué par d’excellentes critiques (5 DIAPASONS , FFFF de TELERAMA). D’emblée, la Sonate de Charpentier qui associe le style italien au principe des danses françaises est un des sommets de la musique instrumentale du baroque français. Les symphonies Pour un Reposoir sont destinées à accompagner une procession en plein air, là où il n’y a pas d’orgue. Mais la partie la plus importante de ce disque est la collection des Noëls pour les Instruments que Charpentier destine à l’orchestre soutenu par l’orgue. Retournant au manuscrit, cette interprétation respecte les indications d’instrumentation et d’usage du Grand orgue dont Charpentier spécifie certaines registrations. À côté de ces pièces de Charpentier, on pourra également entendre les versions originales des chants de Noëls avec leurs nombreux couplets tels que l’on peut les trouver dans les recueils français du début du XVIIIe siècle.

Un disque de Noël à déguster toute l’année !