ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Etats-Unis, Europe et bassin méditerranéen.

Il est surnommé « le poète du piano », qualificatif que chacune de ses apparitions en concert ou en enregistrement (Debussy & Chopin récemment, multi-récompensés) confirme. Nelson Goerner est à la tête d’une imposante discographie mais il aborde pour la première fois Beethoven en enregistrement : il choisit Hammerklavier, Une oeuvre sans équivalent par sa dimension, sa complexité et sa profondeur…. Mais celui dont un journal de Buenos Aires avait loué lors d’un récital au fameux Théâtre Colon « la faculté à conjuguer une lucidité intellectuelle, une indéniable profondeur and une facilité technique qui lui permet d’exprimer ses idées » n’est-il pas le parfait interprète du monument ? « Voilà une sonate qui donnera de la besogne aux pianistes » écrit Beethoven à son éditeur après y avoir travaillé pendant près de trois ans, alors que sa surdité ne faisait que s’accroitre. 45 minutes d’immense difficulté d’interprétation (et aussi d’écoute ?) entre un premier mouvement fougueux comme jamais et un dernier mouvement qui fait penser aux improvisations jazz, un mouvement lent splendide et bouleversant que Goerner sert avec émotion. Il nous invite ensuite à passer du monumental à la miniature, avec les 6 Bagatelles Opus 126, des bijoux du dernier style beethovénien, subtiles et formidablement construits.

 

GRAMOPHONE Editor's Choice award Choc de l'année Classica 2016 (Label) award