Après un premier récital chez ALPHA avec Susan Manoff, Chimère (Alpha 397), qui a remporté tous les suffrages (Diapason d’Or de l’année, Choc de l’année, Gramophone Editor’s Choice), Sandrine Piau signe un récital avec orchestre qui célèbre la mélodie française à l’époque où elle passe du salon privé à la salle de concert. Conçu en partenariat avec le Palazzetto Bru Zane, ce programme évoque l’attente, le désir, le plaisir, le souvenir, bref les méandres de l’amour de l’héroïne romantique… sur des textes des poètes Hugo, Gautier, Verlaine, Sandrine Piau a choisi des mélodies de Saint-Saëns (Extase, Papillons), Massenet (Le Poète et le Fantôme, Aimons-nous…), Vierne, ainsi que des rares Dubois, Bordes… Julien Chauvin et son ensemble sur instruments anciens combinent ces mélodies avec des pièces d’orchestre (la Symphonie gothique de Godard, ou la Valse très lente de Massenet). Le disque présente aussi des extraits des Nuits d’Eté de Berlioz et se conclut sur le célèbre Plaisir d’Amour de Martini.  

Diapason Or award Le choix de France Musique award Choc Classica award

« S’il est une artiste en son zénith, c’est bien Sandrine Piau, dont le soprano ductile et fruité, la subtile maîtrise du phrasé, l’art prosodique tendent à un point de perfection. [...] Ranimées par les musiciens de Julien Chauvin, quelques pages orchestrales de Duparc, Massenet et Godard distillent leurs parfums subtils ou enivrants. »
Marie-Aude Roux - Le Monde