Lauréate de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, Hélène Desaint propose ici un récital en deux facettes qui illustrent bien sa personnalité : « Ce disque est né de ma fascination pour Schumann. Tout en lui me captive : l’homme tourmenté, le grand lecteur passionné par le fantastique et le surnaturel, le compositeur génial et intérieur, le poète par-delà les mots, la musique, puissamment évocatrice de personnages ou de tableaux en même temps que d’états d’âme complexes. Reprenant l’effectif des Märchenerzählungen, György Kurtág a composé un trio en hommage à Schumann en 1990 – une façon de traverser les siècles et d’ouvrir un dialogue entre deux écritures, de redonner vie aux figures imaginaires et aux courtes formes contrastées familières du compositeur allemand. Construire un programme autour de Schumann et Kurtág s’est alors imposé à moi. Cette mise en regard me semble d’autant plus intéressante que je retrouve dans leur musique une même intériorité, une même concentration – chez Kurtág, cette densité va jusqu’à imprégner chaque note –, une même concision. » Hélène Dessaint