Jos van Immerseel : « Alors que, depuis sa fondation en 1987, Anima Eterna Brugge s’est développé jusqu’aux dimensions d’un orchestre symphonique, la musique de chambre constitue de nouveau une partie importante de notre répertoire actuel. Nous continuerons à explorer la musique pour orchestre, mais nous voulons élargir notre base en incluant aussi la musique de chambre. » Cet enregistrement d’Anima Eterna est le tout premier à être intégralement consacré à la musique pour ensemble instrumental. Sous la houlette du violoniste Jakob Lehmann, un groupe de musiciens insuffle une vie nouvelle à deux chefs- d’œuvre du XIX e siècle. L’Octuor en fa majeur de Schubert est un des joyaux du répertoire, dans la lignée du fameux septuor de Beethoven, mais préparant en même temps la voie à la « Grande Symphonie ». Une vingtaine d’années après son enregistrement mémorable de toutes les symphonies de Schubert, Anima Eterna aborde la musique de chambre du compositeur en lui apposant sa marque, l’explorant avec les idées et les « traits stylistiques » développés à cette occasion et depuis lors. À la différence de Schubert, Franz Berwald est un compositeur largement oublié – à tort, car ce talentueux Suédois a laissé derrière lui une œuvre qui est à la fois d’une modernité surprenante et d’une délicieuse originalité. Exécutée sur instruments d’époque, à partir de sources dignes de foi et avec des techniques de jeu historiques, ces pages brillantes de musique pour grand ensemble sont désormais prêtes à être redécouvertes et appréciées à nouveau.