L’Orchestre de la Suisse Romande et Pascal Rophé, avec lequel le label æon collabore depuis 2003, nous livre ici une très belle monographie William Blank, fruit d’un travail suivi de l’orchestre avec cet incontournable représentant de la création helvétique, aux côtés de son aîné Heinz Holliger et de son contemporain Michael Jarrell. Né en 1957 à Montreux, William Blank, compositeur et chef d’orchestre, est joué dans le monde entier. Chez Blank, pas ou peu de nappes évanescentes, d’aléatoire, d’improvisé. Il y a là une sorte de pointillisme à visage humain, un amour maniaque du petit détail derrière lequel l’émotion se débusque par fulgurances âpres ou par jaillissements compacts. Les oeuvres au programme de ce disque sont représentatives de l’évolution récente de son travail, en particulier le concerto pour piano, Reflecting Black, écrit en hommage à Pierre Soulages, servi magnifiquement dans cet enregistrement par le pianiste David Lively.