ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées

Après un premier opus consacré aux quatuors de Mozart (récompensé par un Choc de Classica et par un Diapason Découverte), un second à la musique française (Debussy, Ravel et Chausson) et enfin un troisième à deux oeuvres mythiques de Schubert, les Quatuors nos 10 et 14 La jeune fille et la mort, le quatuor fondé par Nicolas Van Kuijk revient à ses premières amours en enregistrant deux quatuors de Mozart.

Cet enregistrement est le second volet du triptyque que constitueront les trois volumes consacrés aux six quatuors dédiés à Haydn : le Quatuor n°14 en sol majeur, K. 387, premier de ces six opus, est composé en 1782, alors que Mozart vient d’arriver sur la scène musicale viennoise ; le Quatuor n°15 en ré mineur K. 421, second opus, est le seul écrit en mode mineur et est achevé en 1783, alors que sa femme Constance est en train d’accoucher – cette dernière racontait d’ailleurs que les intervalles montants du second mouvement rappelaient ses cris venant de l’autre pièce alors qu’il composait.        

« Le discours est bien mené, avec une alternance pertinente entre fluidité palpitante et moments de tension. »
Diapason, 12/2019
« La couleur des archets saisit, luxuriante, rayonnante et sensuelle. Quel hédonisme sonore ! »
Classica, 12/2019
« La couleur des archets saisit, luxuriante, rayonnante et sensuelle. Quel hédonisme sonore ! »
Classica, 12/2019