C’est en deux volets que se présente ici la fusion entre le quatuor à cordes, parfaite expression du « classique » européen et le bandonéon, chantre incarné de l’Argentine. Au départ, les Five Tango Sensations furent écrites pour le film expérimental Tango durch Deutschland de Lutz Mommartz. En 1989, Piazzolla ressuscite cinq des sept pièces originales pour répondre à une commande du Kronos Quartet. Elles prennent alors le nom de Five Tango Sensations. Les Five Tango Sensations occupent une place spécifique dans l'océan de la musique d'Astor Piazzolla pour deux raisons : elles constituent la seule suite pour bandonéon et quatuor à cordes, et elles sortent du cadre piazzollien tant dans la forme que dans le langage. La suite Les Hommes de Piaf était au départ une série d’arrangements pour quatuor à cordes et bandonéon à partir de quelques mélodies du répertoire d’Edith Piaf. Mais la plume du compositeur a pris le pas sur celle de l’arrangeur. S’est imposée une écriture où les chansons n’avaient plus le premier rôle. Ni descriptive ni abstraite, la suite Les Hommes de Piaf est seulement l’expression fantasmée d’états où l’amour peut être tour à tour paradoxal, destructeur, idéalisé, impossible ou sensoriel, au travers d’un filtre kaléidoscopique "Piaf".