Johann Bernhard Bach (1676-1749) est un membre assez peu connu de la famille. Son petit-cousin, Johann Sebastian, le connaissait. Disciple de Pachelbel, il fut au service de la cour d’Eisenach et nous a laissé seulement de la musique instrumentale ; ses quatre Ouvertures pour orchestre constituent le lien évident entre la musique française du Grand Siècle et les compositions que Johann Sebastian écrira à Weimar et Cöthen. Un chaînon manquant à redécouvrir.