• Raphaël Imbert

    Newtopia Project : Suite élégiaque

    Raphaël Imbert, Zim Nqawana, Stephan Caracci, Simon Tailleu, Cédrick Bec, Yaron Herman

    Newtopia Project : Suite élégiaque 1 cd ZZT 061103
    Zig-Zag Territoires

ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées

Suite Elégiaque - Newtopia Project - Raphael Imbert
"Sublime !" Jean-Marc Gelin - Choc de Jazzman Décembre 2006 ...on entre dans une oeuvre cohérente à la dramaturgie admirablement agencée ou non seulement la mort mais aussi toute l'humanité sont en "jeu", depuis les jaillissements éblouissants de swing de Yaron Herman en passant par les volutes lointaines de Ngqawana ou les inflexions hardboppiennes de Caracci jusqu'aux déchirures de Raphaël Imbert dont la modalité coltranienne et une prise de son étonnante porte l'émotion à son paroxisme. [Zig-Zag sur culturejazz->http://culturejazz2.free.fr/spip.php?article159]
Le premier avis sur FNAC.COM à propos de Newtopia : 10/10 - choc jazzman mérité Un internaute, france,le 13 décembre 2006 Raphaël Imbert peut être fier que son 1er projet distribué soit de ce calibre. En effet, le Newtopia évoque tellement de poésie, cet album fait parti de ceux qui ne peuvent seulement s'entendre, impossible de ne l'écouter que d'une oreille : trop intense ! Pour moi il est très difficile et rare de ressentir émotions fortes, de celles qui vous prennent au ventre en dehors des concerts mais avec cette Suite Elégiaque dès les 1ères notes l'intensité gagne. Je suis touchée, c'est juste beau ! Belle équipe et beau projet ! Zig-Zag Territoires débute une collaboration avec Raphaël Imbert, saxophoniste et compositeur de jazz, lauréat de « La Villa Medicis hors les murs » pour son travail de recherche sur la musique sacrée de Jazz et lauréat avec son ensemble Newtopia du 28e concours national de Jazz de La Défense 2005. Remarqué depuis de nombreuses années, Raphaël Imbert a attendu l'âge de 32 ans pour se lancer dans son premier disque. Il a également choisi notre label de musique classique, connu pour son éclectisme qui va de la musique moyen âge à la musique contemporaine et la musique classique indienne (Pandit Ram Narayan) pour y ancrer sa démarche de jazzman. A l'occasion du concert de John Zorn à Marciac, Raphaël Imbert appelait dans la page Rebonds de Libération, le jazz à sortir de sa réserve « on observe l'inexorable dérive d'un domaine artistique déconnecté des urgences philosophiques, esthétiques, politiques, spirituelles, qui font l'actualité des autres disciplines culturelles et les mettent en phase avec le monde et son évolution ». Entouré de musiciens remarquables - le pianiste israélien Yaron Herman et le saxophoniste sud africain Zim Nqgawana - , Newtopia Project va pouvoir « mettre en valeur un jeu collectif ancré dans les racines les plus profondes de nos différentes cultures et pourtant au service d'une créativité radicalement actuelle » écrit Raphaël Imbert. Nous espérons pouvoir porter ce projet vers des publics élargis et qu'il sera le premier d'une longue collaboration. « J'ai foi en la mémoire. Je crois, comme Duke Ellington, qu'un musicien a besoin du souvenir pour jouer, pour créer. » Raphaël Imbert. Cette Suite Élégiaque - composée à la suite d'un deuil - s'appuie sur la mémoire personnelle de chacun et croit au dialogue entre les cultures et les individus ce qui donne un jazz renouvelé, créatif. Concerts Raphaël Imbert Newtopia 23 novembre festival émergence Tours 25 novembre Paris - Eglise de Bon Secours, 20, rue Titon PARIS 11 28 novembre cité de la musique Marseille

Choc Jazzman award