ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées

Sarah Willis est une infatigable ambassadrice de son instrument, le cor, dont elle défend les couleurs dans le monde entier. Corniste au sein de l’Orchestre Philharmonique de Berlin depuis 2001, elle lance en 2014 « Sarah’s Music » un programme télé pour la chaîne  allemande Deutsche Welle. Constituée d’une série d’interviews de personnalités, de Gustavo Dudamel à Wynton Marsalis, l’émission présente la musique avec chaleur, dans toute sa diversité.

Mais l’autre passion de Sarah Willis naît lorsqu'elle se rend à Cuba pour donner une master class. La musique et les musiciens qu'elle y rencontre la marquent profondément. Dès lors, elle y retourne régulièrement et fonde le Havana Horns, un ensemble acomposé de cornistes présentés dans un épisode de « Sarah’s Music ».

Avec "Mozart y Mambo"  Sarah Willis a créé un album qui réunit la musique du plus célèbre des compositeurs, W. A. Mozart, et le répertoire traditionnel cubain. « Mozart aurait pu être un vrai cubain* », lui a-t-on dit à La Havane, ce qui l’a poussée à créer ce projet.

Accompagnée du Havana Lyceum Orchestra et de son bouillonnant chef José Antonio Méndez Padrón, elle présente des œuvres de Mozart pour cor et orchestre (le Concerto n° 3 K. 447 et le Rondo K. 371) ainsi qu’un Rondo alla Mambo (inspiré par le Concerto n° 3 K. 447), une « Sarahnade Mambo », une Petite musique de nuit cubaine… Quelques célébrités locales participent à cet enregistrement qui rend hommage au répertoire cubain à travers deux chansons, dont Dos gardenias para ti rendue célèbre par Ibrahim Ferrer et le Buena Vista Social Club.

« L'interprétation est très « classe ». Dans les pièces brèves de Mozart comme dans le Concerto, Sarah Willis dote la partie soliste d'un galbe majestueux et conserve la même qualité de son dans les invitations cubaines à s'encanailler (Rondo alla Mambo) ou à danser comme dans les Années folles (Dos Gardenias). Pierre Gervasoni »
Le Monde
« Sarah Willis, corniste solo des Berliner Philharmoniker, en visite dans l'île pour y donner une master class. Le résultat ? Des chassés-croisés bouillonnant d'énergie et de candeur qui stimulent, emballent et séduisent. Accompagnée par le Havanna Lyceum Orchestra, l'ensemble populaire The Sarabanda et ses élèves des Havana Horns, Willis nous offre un bouquet de saveurs fortes et envoûtantes. Et tout cela autour d'un Mozart aussi racé qu'échevelé. Et maintenant dansez ! »
Le Soir: Mad