Après le succès de "Missae Breves, Vol.I" premier enregistrement de Pygmalion sorti pour Alpha en septembre 2008, et récompensé d'un "Diapason découverte", d'un "Diapason d'or de l'année", d'un "4* du Monde de la musique", de "9 de Classica Répertoire" et de l'Orphée d'or" de l'Académie du disque lyrique au titre du meilleur enregistrement de musique sacrée de 2008, l'enregistrement du deuxième volet revêt pour Pygmalion et pour Alpha une importance toute particulière.

Longtemps dénigrées en tant que « pastiches », les quatre Missae Breves de Johann Sebastian Bach, appelées aussi Messes Luthériennes, sont pourtant l’expression d’un génie musical affirmé, dans l’exercice de refonder une nouvelle œuvre à partir de pièces existantes. Ces messes sont écrites à partir de mouvements de cantates que Bach a repris, arrangés, re-instrumentés, en leur donnant ainsi une existence et une cohérence nouvelles. Si ces messes furent considérées il y a encore peu comme « superficielles et dénuées de tout sens » par le médecin, théologien, organiste et musicologue Albert Schweitzer, les lire aujourd’hui convint aussitôt des trésors qu’elles recèlent.

Quelles qu’aient pu être les destinations précises de ces Messes Luthériennes, il est aujourd’hui fascinant de découvrir une autre facette du génie de Johann Sebastian Bach, dans sa capacité à transfigurer ses propres créations pour donner vie à un nouveau chef-d’œuvre, riche d’une unité parfaite et éclairée d’un sens nouveau.

GRAMOPHONE Editor's Choice 1 award