Au cours du règne du duc Galeazzo Maria Sforza (1444-1476), Milan connut une vie musicale extraordinaire. Dans les années 1470, le duc réunit un « célèbre et digne choeur », recrutant « bon nombre de chanteurs au-delà des Alpes et dans différents pays ». Il assembla bientôt un ensemble musical composé de certains des plus célèbres musiciens de la polyphonie franco-flamande de l’époque, venus d’Italie et d’ailleurs. Le duc créa une nouvelle sorte de messe polyphonique, un cycle de motets appelés missales, afin de remplacer l’ordinaire traditionnel, avec des textes réservant une importance particulière au culte de Notre-Dame de Grâce et de Miséricorde, très aimée dans la famille Sforza. La Missa Galeazescha de Loyset Compère pour cinq voix, chef-d’oeuvre du genre, est enregistrée ici par un ensemble inspiré de la taille impressionnante de la cappella de Galeazzo Maria Sforza. Quatre groupes vocaux et instrumentaux sont réunis pour l’occasion.