Si le tournant du XXe siècle marque l’âge d’or de la mélodie, celle-ci est accompagnée par le piano et rarement orchestrée par son auteur. Amoureux de la poésie, Camille Saint-Saëns est un grand défenseur de la mélodie orchestrée et du style coloriste français. Il veut aussi contrebalancer la toute puissance de l’air d’opéra… Vouant une immense admiration à Victor Hugo, Saint-Saëns va mettre en musique nombre de ses poèmes comme L'Enlèvement, Rêverie, Le Pas d'armes du Roi Jean, considéré comme l'un de ses chefs-d'œuvre…. L’exotisme et un certain sens du merveilleux parcourent certaines pièces comme la Danse macabre, « tube » de la musique classique mais qu’on entend toujours soit dans sa version pour orchestre seul soit par un chanteur accompagné au piano. Parmi les 25 mélodies avec orchestre recensées dans le catalogue de Saint-Saëns, 19 sont aujourd'hui enregistrées pour la première fois !

Avec des interprètes comme Yann Beuron et Tassis Christoyannis, le verbe est ici parfaitement servi et le travail de coloriste audible dès les premières mesures. Un disque évènement qui permet de redécouvrir tout un pan de notre art vocal, une renaissance rendue possible grâce à la Fondation Bru Zane.

Premier enregistrement mondial

ffff Télérama award Choc Classica award Diapason Découverte award