Damien Guillon a choisi pour son premier disque récital un répertoire raffiné, subtil et mélancolique ; ciselé et approfondi à travers un véritable travail de musique de chambre avec la complicité du luthiste Eric Bellocq, fin connaisseur de la Renaissance.

 

John Dowland – luthiste chantre de l’amour mélancolique -, est un homme vivant la transition entre la pensée médiévale de l’harmonie des sphères où « musique et langage devaient coïncider, non pas à travers la signification mais par le nombre et les proportions qui régissaient tous les mouvements, terrestres et cosmiques et l’influence naissante de la renaissance italienne qui cherchait une nouvelle manière de lier « sens des mots » et musique en verticalisant et privilégiant la conscience harmonique sur le contrepoint. Lors de ses voyages en France et en Italie, Dowland intégra ces influences humanistes, mais il ne renonça pas pour autant au contrepoint.

Cette ambivalence semble avoir retenu l’attention des interprètes de ce disque. Damien Guillon et Eric Bellocq parviennent à trouver un équilibre inédit entre ces deux facettes de l’art du compositeur. » Jean-Luc Tamby

 

Eric Bellocq joue pour ce programme un liuto forte d’après le concept de André Burguete, un instrument qui par ses spécificités inédites permet à l’interprète de développer une palette sonore et expressive plus riche. Il en résulte un véritable dialogue avec le chant, et une plus grande liberté dans l’improvisation.

 

Le soin apporté à la vision musicale d’une œuvre chantée est un trait important du cheminement musical de Damien Guillon qui a su développé autant sa voix (Maîtrises de Bretagne, Versailles, Schola Cantorum de Bâle auprès de Andreas Scholl) que sa connaissance de la musique à travers la pratique de l’orgue, du clavecin et de la basse continue. Ceci l’a naturellement conduit à créer son ensemble « Le Banquet Céleste », qui réunit d’éminents musiciens rencontrés au fil de ses collaborations avec des chefs renommés, notamment Philippe Herreweghe avec qui il mène une collaboration régulière depuis plusieurs années. Le prochain disque sera consacré aux cantates pour Alto solo de JS Bach, enregistrées pour Zig-Zag Territoires en 2011.

 

4 étoiles Classica award