Après deux enregistrements consacrés à Mozart avec Juliette Hurel (Alpha 204) et Brahms avec Lise Berthaud (Alpha 214), le Quatuor Voce, qui vient de fêter son dixième anniversaire, nous lance une invitation à un voyage en Europe centrale. Les trois œuvres enregistrées ici s’échelonnent sur une période de vingt ans. Deux d’entre elles se réfèrent à un épisode amoureux de la vie de leur auteur. Le 1er Quatuor de Bartók peut faire figure de 17e Quatuor de Beethoven. L’intense Lento initial est une page lyrico-dramatique qui traduit une expérience amoureuse douloureuse. Jusqu’alors aucun quatuor ne s’était autant approché de l’idéal beethovénien. Reflet de son amour pour Kamila Stösslová, le 2e Quatuor de Janáček est un miroir des sentiments dans leur vérité instantanée et mouvante. Schulhoff fut un des premiers compositeurs juifs tchèques victime de la barbarie nazie. Inventif, curieux de tout, pianiste virtuose, il jouait aussi bien du jazz que des partitions sérielles. Ses Cinq Pièces sont une suite de danses de styles divers, Alla Valse viennese, Alla Serenata,Alla Czeca, Alla Tango milonga et Alla Tarantella.

(D’après le texte de Bernard Fournier)