Le Temple de la Gloire est l’unique opéra sur un livret de Voltaire à avoir été représenté au XVIIIe siècle, à Versailles devant la cour puis à l’Opéra de Paris. Le philosophe détourne la commande qui lui a été faite – célébrer la victoire militaire de Louis XV à Fontenoy (1745) : il transforme le temple de la Gloire en celui du Bonheur public. Il veut réformer l’opéra français : moins d’amour, plus de spectacle. Rameau le seconde brillamment et, doté d’un orchestre important compose certains de ses morceaux les plus originaux et les plus puissants, quitte à réintroduire, dans la seconde version de 1746 pour le public parisien, un peu d’amour et de lyrisme.