Encore un pan inconnu de la musique française à découvrir ! Béranger, dont le succès fut gigantesque durant tout le XIXe siècle, fut considéré comme le « Balzac » de la chanson à une époque où ce genre, loin d'être considéré comme mineur, appartenait pleinement à la sphère littéraire. Chansons politiques, satires sociales et religieuses, pas un sujet n'échappe à Béranger, surtout pas ceux qui dérangent !
Le baryton Arnaud Marzorati, pilier du Poème Harmonique, s'est entouré ici de deux accompagnateurs hors-pair, Freddy Eichelberger au Pianino (Pleyel de 1836) et Yves Rechsteiner à l'harmonium de salon. Notons que ce mariage instrumental tombé en désuétude au début du 20ème siècle retrouve la place qu'il mérite et renouvelle en profondeur notre écoute et notre plaisir face à un répertoire trop injustement considéré comme mineur.

5 Diapason award R 9Classica award 4 étoiles Monde de la Musique award