ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées

Le Fitzwilliam String Quartet célèbre son cinquantième anniversaire avec cet enregistrement exceptionnel des trois derniers quatuors à cordes de Chostakovitch. Comme il se doit, cet enregistrement revient à la musique qui porta l’ensemble sur la scène internationale. Chostakovitch confia au Fitzwilliam la création à l’Ouest de ces trois œuvres (les quatuors nos 13, 14 et 15) et celui-ci devint rapidement le tout premier ensemble à jouer et à enregistrer les quinze quatuors, remportant dans la foulée de nombreux prix internationaux. Le Quatuor n° 13, très novateur, se distingue par sa forme en un seul mouvement et par l’écriture virtuose pour l’alto, qui met en valeur Alan George, membre fondateur de l’ensemble. Le Quatuor n° 14, malgré sa structure dodécaphonique, est peut-être le plus accessible des derniers quatuors du compositeur, avec ses riches mélodies clairement identifiables. Les six mouvements du Quatuor n° 15 sont profondément mélancoliques et intimes, avec une influence évidente de l’obsession du compositeur pour la surdité. La prééminence du Fitzwilliam String Quartet dans l’interprétation de ces œuvres a perduré: Benjamin Britten, après la mort de Chostakovitch en 1975, rapporta que le compositeur lui avait dit que l’ensemble était «son interprète préféré de ses quatuors».

« la maîtrise architecturale comme la densité de l’expression sont remarquables. »
Diapason, 12/2019