ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées

Pierre Henry, novateur absolu dans le domaine de l’esthétique du son a ouvert, par les applications de ses recherches technologiques, la voie à beaucoup d’autres univers musicaux. Fasciné par Beethoven dès son plus jeune âge, il compose une Dixième Symphonie : « Ce n'est pas celle que Beethoven avait ébauchée, dit-il. Pas plus qu'une synthèse des neuf. C'est une œuvre essentiellement combinatoire. C'est aussi un hommage à celui qui espérait un dépassement de l'orchestre. Peut-être une façon de faire mon portrait (notre portrait) à travers cette musique et l'influence qu’elle a exercée sur la mienne. C'est un parcours onirique, logique et respectueux de ce que ces symphonies comportent et suggèrent. Volontairement l'œuvre n'utilise comme “matière première” que des notes, groupes ou motifs venant des 9 symphonies. » 
Il existe trois versions électroacoustiques (1979, 1988, 1998), mais c’est la version symphonique inédite qui est présentée ici. Elle a été créée en novembre 2019 à la Cité de la Musique de la Philharmonie de Paris, par 3 orchestres, 2 chœurs et 3 chefs : l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre du Conservatoire de Paris, le Chœur de Radio France, le Jeune Chœur de Paris, sous les directions de Pascal Rophé, Bruno Mantovani et Marzena Diakun. Pierre Henry est mort le 5 juillet 2017. Il aurait adoré entendre sa Dixième Symphonie comme nous allons pouvoir désormais l’écouter.