Né à Roubaix en 1820, Gustave Nadaud fut, avec Béranger, un des plus célèbres chansonniers du XIXe siècle. Ses chansons, appréciées dans les salons de la bourgeoisie, résonnent également dans les caveaux et les goguettes de toute la France. Caricaturiste, Nadaud utilise sa verve et son humour dans la composition de chansons politiques au caractère faussement naïf.

L'art des chansonniers, qui irrigue alors toute la société, demande des interprètes un engagement proche de celui pratiqué dans la musique baroque : travail sur l'improvisation, jeu théâtral, sens du geste ; dans la chanson à textes, ce qui importe n'est jamais écrit sur un feuillet ou sur une page de portées musicales. C'est ce travail sur la performance vocale qu'accomplit Arnaud Marzorati en passionné de l'histoire de la chanson française.