Francesco Landini, était le compositeur florentin le plus célèbre du Trecento, poly-instrumentiste et virtuose à l'orgue. On sait qu'il perdit la vue à l'âge de 7 ans, mais malgré cette invalidité, il excella dans l'étude de la musique et de tous les arts libéraux. Sa condition d'aveugle a-t-elle pu influencer la production poétique de Landini ? La Reverdie et Christophe Deslignes approfondissent cette hypothèse, avec un programme qui présente aussi bien des chefs-d'œuvre bien connus, que des chansons jusqu'à présent jamais enregistrées, à la recherche des signes qui pourraient faire référence à la perte de la vue dans les vers et dans la musique du poète. La référence aux yeux de thème littéraire courtois, devient une mélancolique figure poétique pour exprimer l'éloignement, l'absence ou la perte de l'être aimé, que seul « l'œil du cœur » est capable d'imaginer. Un CD qui comble un manque discographique concernant un auteur incontournable de l'automne du Moyen-Age. Une lecture de l'œuvre de Landini à travers une approche originale jusqu'ici jamais proposée. Une étude passionnée des liens étroits qui unissent poésie et musique bien expliqués par Davide Daolmi est complétée par une nécessaire recherche musicologique sur les sources musicales.