Sous le titre Gli impresari – littéralement : les imprésarios, c’est-à-dire les directeurs de ces troupes de théâtre que Nicolas Ier Esterházy engageait pour jouer dans ses théâtres d’opéra –, se trouvent ici regroupées quelques œuvres pour orchestre de Joseph Haydn dont la genèse et la réception présentent un point commun : elles ont toutes été d’abord conçues comme des musiques de scène avant d’être « transformées » par la suite en symphonies (…) Les années postérieures à 1772, alors que Carl Wahr était responsable du programme théâtral estival au château d’Eszterháza, formèrent un sommet dans la collaboration « pluridisciplinaire » de la musique de cour dirigée par Haydn et des compagnies engagées de l’extérieur (…) Fin 1775-début 1776, alors que Joseph Haydn était occupé à transformer sa musique pour la comédie de Collé en une symphonie de concert, les spectacles que donnait Carl Wahr dans la salle de bal du théâtre de Salzbourg avaient un grand succès. C’est là que, le 3 janvier 1776, fut mis en scène Thamos, roi d’Égypte, drame héroïque dont le compositeur des chœurs, les musicologues en sont à présent certains, n’était autre que Wolfgang Amadeus Mozart  ; pour cette représentation de Salzbourg, il composa également quatre entractes instrumentaux (enregistrés sur ce disque) ainsi qu’un mélodrame et une descente aux enfers « à la Don Juan ». Christian Moritz-Bauer (extr.)

Choc Classica award TROPHEES RADIO CLASSIQUE award