ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées. Les envois à destination du Royaume-Uni peuvent prendre entre 2 et 3 semaines.

Cet enregistrement, produit par la Fondation Bru-Zane et édité par Zig-Zag Territoires, est une invitation à la découverte : celle de Cantates romantiques françaises de Cherubini, Hérold et Boisselot, en compagnie d’un guide exceptionnel, la mezzo-soprano Karine Deshayes, et avec la complicité attentive d’Opera Fuoco et de son chef, David Stern. Composées entre 1789 et 1836, ces oeuvres témoignent d’un genre, la Cantate française, fort présente à la période baroque, et réhabilitée au XIXème siècle comme une sorte d’alternative à la Scène italienne, généralement perçue en France comme trop exubérante.

Des découvertes, donc, associées au plaisir de retrouver la voix splendide – et particulièrement adaptée à ce répertoire – de Karine Deshayes.

***

Le mot de Jérôme Lejeune (directeur artistique de Ricercar) à propos de cet album:

"Je découvre le disque des cantates romantiques françaises (Boisselot, Hérold, Cherubini, Catel) édité par ZIG ZAG TERRITOIRES. Dieu que c’est beau ! Un disque qui nous prouve que nous avons encore quelque chose à faire dans ce métier paraît-il en péril.

 De très belles découvertes musicales avec du répertoire méconnu. Quelle révélation que cette cantate de Xavier Boisselot ; quelle qualité mélodique et cela depuis la sublime introduction orchestrale. Et dire que ce compositeur n’a même pas droit à un petit article dans le Grove Dictionnary of Music and Musicians. Et tout le reste du disque est du même tonneau.

Et puis, il y a la voix sublime et intelligente de Karine Deshayes, sans compter avec un chef et un orchestre fabuleux (quels solistes !) qui ont tout compris de la richesse de cette musique orchestrale. Et en prime, un son superbe ! 

Un disque qui, suivant ainsi les courageuses entreprises du Palazzetto Bru Zane, vient, une fois de plus prouver que la musique française de la première moitié du XIXe siècle n’est pas un désert dans lequel erre, en solitaire, Hector Berlioz, lui qui fut d’ailleurs un témoin passionné de la musique de son temps. Et la pochette du disque rappelle d’ailleurs l’enthousiasme de Berlioz lui-même pour la cantate de Boisselot."

***

5 Diapason award JOKER CRESCENDO (plus récent) award 4 étoiles Classica award