Premiers prix du jury et du public du Concours international Händel en 2014 à Göttingen en Allemagne, le contre-ténor Leandro Marziotte se produit régulièrement en soliste avec des ensembles tels que Le Parlement de Musique (Martin Gester), le Ricercar Consort (Philippe Pierlot) et le Choeur de chambre de Namur (Leonardo García Alarcón). Voici son premier album solo avec un programme consacré à un genre très répandu dans la musique napolitaine de la première moitié du XVIIIe siècle, celui de la cantate avec continuo. Ce genre très important reste encore largement inexploré : à une exception près, toutes les cantates enregistrées ici le sont en première mondiale. D’Alessandro Scarlatti (1660-1725), le fondateur de l’École napolitaine, aux trois compositeurs de la génération suivante – Leonardo Vinci (1690-1730), Leonardo Leo (1694-1744) et Johann Adolph Hasse (1699-1783) –, les compositeurs présentent dans ces six cantates une large gamme d’affetti qui mettent en évidence les qualités de la talentueuse chanteuse uruguayenne, artiste dont nous entendrons encore souvent parler.