Après trois enregistrements consacrés au Trio Dumky et au Troisième Trio de Dvořák puis aux Quatuors avec piano n° 1 & 2 et enfin aux quintettes avec piano et aux Bagatelles, Omri Epstein, Mathieu van Bellen et Ori Epstein terminent cette intégrale de la musique de chambre à clavier du compositeur tchèque, avec les deux premiers trios : une évidente complicité lie les musiciens, qui partagent avec nous leur passion pour ce répertoire ainsi que leur plaisir de jouer ensemble.

Le Trio en si bémol majeur, le premier à avoir survécu, est composé au printemps de 1875 : il appartient à une période au cours de laquelle Dvořák forgeait et consolidait une vision plus conventionnelle de la forme et du style musical. Les oeuvres de cette année remarquablement prolifique montrent une nette cristallisation du style mélodique du Dvořák de la maturité.

Dvořák commença à travailler à son Trio en sol mineur en janvier 1876, épuisé puisqu'il venait d'achever son opéra Vanda et accablé de chagrin après la mort de sa fille Josefa. Il devait certainement savoir que Smetana, dans des circonstances analogues, s’était également tourné vers le genre du trio pour exprimer sa tristesse à la mort de sa fille en 1855.

Cet enregistrement complète le quadriptyque des trios, quatuors et quintettes à clavier du compositeur tchèque.

Choc Classica award Klara Ordeel award

« Le Busch impose un sérieux, une franchise, une rigueur qui débordent l'anecdote pour ramener leur Dvorak à l'essentiel. »
Le Soir