Le dernier opus du Quatuor Arditti est consacré à la compositrice d’origine mexicaine Hilda Paredes. Née à Tehuacan, dans l’État de Puebla, Hilda Paredes n’en renie pas pour autant ses racines et engage vis-à-vis des multiples cultures mexicaines, indigènes et populaires, une réflexion critique qui mêle étroitement imaginaire et politique, le tout dans une écriture d’une précision et d’une épure remarquables. Convaincue que la langue que parle un compositeur modèle sa musique, elle aime à travailler la voix dans toutes ses singularités expressives, ici, celle du contre-ténor Jake Arditti, le fils d’Irvine Arditti. Nulle mexicanité chez Hilda Paredes, au sens de cette sensualité colorée stéréotypée, mais bien plutôt un rapport étroit au verbe poétique du Mexique et à l’avant-garde européenne. La compositrice vit désormais en Angleterre.

5 Diapason award