ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées

Contemplation, oeuvre pour orgue (1978) Marcel Pérès
L'un des plus beaux textes de l'humanité destiné à accompagner le défunt dans les transformations de la conscience qui s'opèrent après la mort physique. Telle une icône sonore, l'oeuvre de Marcel Pérès construit un itinéraire intérieur. La géométrie des sons cisèle l'obscur, énonce l'architecture de la nuit. Étincelles de silence, harmoniques de lumière au seuil du temps sans limite.
« Lorsque le son et la lumière apparaissent comme des états différents d'une même vibration de la matière, la musique devient alors réellement lumière et la lumière nous transpose dans des espaces psychiques aux potentialités immenses. » Marcel Pérès Alors que la traduction des textes égyptiens dits du Livre des Morts était éditée en 1973, que les compositeurs utilisaient des notations géométriques librement interprétables, Marcel Pérès pratiquait des exercices « destinés à ressentir dans une même sensation l'harmonie des sons et la géométrie de la lumière ». Cette pratique a conduit Marcel Pérès à concevoir sa propre notation qui « créait des espaces de lecture des textes dans lesquels les scintillements, l'architecture des sons et leur procession dans le temps pouvaient être révélés par la contemplation de leur symbole graphique ». Tout ce faisceau d'éléments a trouvé son expression dans l'œuvre pour orgue présentée aujourd'hui. Les pratiques des anciens égyptiens permettaient à l'homme de développer cette conscience, « point infime dans le déroulement du temps où celui qui vit jouit de la sensation d'être » et dans laquelle le défunt pourra puiser « pour le préserver de la dissolution et de l'oubli ; la deuxième mort » écrit Marcel Pérès. Chaque mouvement fait référence à des fragments du livre des morts des anciens égyptiens dont les papyrus se trouvent à la fondation Martin Bodmer partenaire du projet. Diagonales de Printemps à Moissac - 17-19 avril 2008 Festival AGAPE & Fondation Martin Bodmer - Genève 29 avril : Conférence à la fondation Martin Bodmer, 4 mai : concert à l'église St François de Salle Création au Festival d'Avignon - Juillet 2008 Marcel Pérès et Organum