Des extraits de cet album seront bientôt disponibles en streaming.

Utilisant un instrument rare et original construit en 1730 par Giovanni Maria Anciuti (le plus remarquable facteur d’instrument à vent actif en Italie durant la première moitié du XVIIIe siècle), Alfredo Bernardini nous offre une anthologie de référence des concerti vénitiens baroques pour hautbois, allant des plus connus comme le concerto de Marcello – l’un des concerti pour hautbois le plus joué du répertoire – jusqu’à de vraies raretés comme celui de Bigaglia, enregistré ici pour la première fois.

Le nouvel hautbois envahit tous les pays d’Europe dès 1700, quelques décennies seulement après son invention en France. Les compositeurs comme le public étaient fascinés par sa flexibilité, sa souplesse et sa sonorité, très proche de la voix humaine. À la même époque, les compositeurs vénitiens développèrent le concerto solo, une forme musicale nouvelle qui bientôt connaîtrait une très large vogue, et ce jusqu’à aujourd’hui, dans laquelle un instrument se trouve au premier plan d’un groupe plus large composé principalement de cordes et d’une basse continue. Ces deux innovations furent bientôt réunies ; le nombre de concertos vénitiens pour hautbois écrits entre 1715 et 1735 constitue un jalon impressionnant dans le répertoire pour l’instrument.

Choc Classica award