ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées

Alpha poursuit avec Arthur Schoonderwoerd son parcours dans la musique avec piano du XIXe siècle sur instruments anciens avec ce second volet (premier : Alpha 079) consacré aux concertos de Beethoven. Au programme, le concerto n°3 et la transcription originale par Beethoven de son concerto pour violon. La création du 3ème concerto a eu lieu en public lors d'un concert le 5 avril 1803, avec Beethoven au piano. Son écriture est contemporaine de celle de sa première symphonie et de ses quatuors op. 18. Il l'achèvera en 1802. La traduction du concerto pour violon date de 1808. Elle est de la main de Beethoven (sous l'opus 61A) et est dédiée à la femme de Stephan von Breuning. Il est parfois appelé concerto pour piano n° 6.

À contre-courant des interprétations traditionnelles, Arthur Schoonderwoerd nous offre des couleurs, phrasés et tempos renouvelant en profondeur notre perception de cette musique, si souvent affublés d'orchestres démesurés, à l'image de nos pianos actuels. Le premier volume a dérangé - et c'est tant mieux, et a enchanté de nombreux mélomanes qui ont découvert des richesses inconnues d'un langage qu'ils croyaient connaître. Laissons le mot de la fin à Eric Taver (Le Monde de la Musique, à propos du premier volume) : « Attention, expérience radicale ».

 

Toccata Platte-des-Monats award