ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées

Ce cycle est passionnant car il couvre toutes les périodes du compositeur allemand, depuis sa jeunesse jusqu’à la maturité, avec des références à Bach dans l’Op. 69 et dans l’Op. 102 No. 2 et un langage particulièrement innovant d’une incroyable modernité... Pour cette intégrale accompagnée des Variations sur un thème de Judas Maccabaeus de Haendel et sur un thème de La Flûte enchantée de Mozart, Nicolas Altstaedt a tenu à enregistrer sur un instrument avec cordes en boyau, un Guadagnini de Piacenza de 1749, ainsi qu’un archet classique. Quant à Alexander Lonquich, fidèle d’entre les fidèles puisqu’ils ne se sont Mikko Franckplus quittés depuis le jour où Altstaedt a remplacé au pied levé son maître Boris Pergamenschikow pour un concert des sonates de Beethoven avec Lonquich au Beethovenfest de Bonn en 2004, il joue un pianoforte Graf de 1826. La combinaison de ces instruments permet une balance très équilibrée et des couleurs exceptionnelles. Cet enregistrement est le premier que Nicolas Altstaedt effectue pour Alpha en soliste, d’autres suivront, dans des genres très différents, l’éclectisme étant la marque de ce musicien parmi les plus prometteurs de la nouvelle génération.