ATTENTION: Ce coffret ne peut être livré que dans les régions suivantes: Europe et bassin méditerranéen. Nous regrettons que la livraison vers d'autres pays ne soit pas possible pour le moment, les commandes passées par erreur ne seront pas expédiées

« Un malentendu tenace au sujet de la musique sérielle veut que la facture systématique, plutôt rationnelle, de ce genre de musique prescrive une attitude d'écoute similaire à l'auditeur. Rien n'est moins vrai ! Les règles que le compositeur s'impose à lui-même n'ont cours que dans son cabinet de travail, et non plus dans la salle de concert. Là, Vanhecke ouvre les portes de son univers poétique, et il laisse à la musique - atonale et amotivique, forcément - le soin de raconter les couleurs du vent, les racines du monde et le scintillement des étoiles. Qui est disposé à écouter cela, malgré et à la fois grâce à la complexité de la musique de Vanhecke ? »
C'est avec ce paragraphe que le musicologue Jan Christiaens termine sa notice dans le livret du tout nouveau CD consacré à la musique de Bart Vanhecke (°1964). La fusion de la poésie et du sérialisme, tellement vantée dans le texte, est probablement la raison pour laquelle tant d'interprètes ont explorés spontanément la musique de Vanhecke. Il n'est pas surprenant que ses compositions aient été accueillies de manière élogieuse lors d'événements tels que le ISCM World Music Days (Yokohama, Basel, Stuttgart) ces dernières années. Plus étonnant est le fait que la musique de Vanhecke n'ait jusqu'à présent pas fait l'objet d'un disque. Mais c'est ici que les choses changent : Het Collectief et Walpurgis unissent leur forces et sortent un disque comprenant une large sélection d'œuvres de Vanhecke. La plus imposante ‘Close my willing eyes', une oeuvre en trois parties pour 3 sopranos et un ensemble de 9 musiciens, qui donne d'ailleurs son nom au CD, est complétée par des œuvres solo et de la musique de chambre.
Thomas Dieltjens