Un programme original au travers duquel le pianiste suisse Olivier Cavé parvient à faire la synthèse entre deux univers pourtant a priori fort éloignés : Domenico Scarlatti vs. Joseph Haydn. Olivier Cavé confronte dans un même album deux visions complémentaires du clavier. « J’ai voulu lier dans ce projet les deux compositeurs, nous dit-il, car j’ai toujours eu la sensation, en jouant Haydn, que celuici connaissait la musique de Scarlatti. » Pour ces deux compositeurs, le clavier est l’alphabet d’un langage propre. Dans un style à la fois badin et espiègle, ils composent avec un humour badin, un amusement sans limites, une virtuosité à toute épreuve et un sens achevé de la description. Paradoxalement, les deux compositeurs se rejoignent à travers leurs mouvements lents, d’une simplicité sans pareil et d’un naturel époustouflant qui rendent à cette musique que les générations séparent une très grande profondeur lyrique. Cet enregistrement montre combien l’impact de la musique de Scarlatti sur les compositions pour claviers de Haydn est indéniable. Olivier Cavé s’est entouré pour ce projet des savants conseils de la musicologue new-yorkaise Elaine Sisman.

5 Diapason award