Chant de Rome - incarnatio verbi - Messes de Noël

Messe de la Vigile - Messe de minuit - Messe de l'aurore - Messe du jour
Incarnatio verbi - Quatre messes de Noël inédites au disque à partir du plus vieux manuscrit de chant romain, conservé à la Fondation Martin Bodmer - édition du manuscrit par le Cirma Ensemble ORGANUM - Direction Marcel Pérès

CHANT DE L'EGLISE DE ROME Vie - XIIIe siècles Le chant vieux romain occupe une position centrale. En amont, il est la clé de la filiation musicale entre Jérusalem et l'héritage grec. En aval, il nous permet de comprendre les trésors de la cantillation coranique. Le mystère de l'incarnation du Verbe irrigue les chants ici présentés. Par la magie de la musique, la parole devient icône. Le verbe se déploie dans une souveraine lenteur qui confère au son une immanence hiératique où le temps et l'espace s'unissent dans une même vérité vibratoire. Le mystère de l'incarnation du verbe est au cœur de la foi chrétienne. On le célèbre juste après la nuit la plus longue de l'année, lorsque - dans l'hémisphère nord - la lumière du jour commence à croître jusqu'au solstice d'été, auquel est associé la figure de Jean le Baptiste. Pour célébrer ce moment, l'Eglise déploie un cycle liturgique exceptionnel - quasiment sans interruptions - où les offices habituels sont ponctués par quatre messes. Le florilège musical proposé dans cet enregistrement parcourt quelques uns des grands moments de ces quatre messes de la Nativité. La musique est celle de l'ancien chant de l'Eglise de Rome, l'un des plus vieux répertoires dont les hommes ont gardé trace de mémoire. Jusqu'au XIIIe siècle ce répertoire accompagnait les liturgies pontificales. Il disparut avec l'installation de la papauté en Avignon, et tomba dans l'oubli. Redécouvert au début du XXe siècle, il suscita peu d'enthousiasme chez les musiciens, et ne commença à être vraiment étudié, sous l'angle liturgique puis musicologique, qu'à partir de la deuxième moitié du vingtième siècle. Pour le distinguer du chant grégorien on le nomma alors « chant vieux romain ».